guerre libye nombre de morts

guerre libye nombre de morts

Le 25 février 2016, l'ONU accuse tous les camps de crimes de guerre[161]. Le contraire est vrai pour les victimes civiles, qui sont presque toujours la preuve de crimes de guerre que les forces qui les ont tués ont tout intérêt à supprimer. En savoir plus Ils prennent également « l'engagement solennel d’œuvrer pour la tenue des élections présidentielle et parlementaire dès que possible »[253],[254],[255],[15]. Les affrontements et la répression font 150 à 200 morts selon l'ambassadeur de Libye à Paris[120]. Une pancarte de protestation dans le quartier de Kafersousah à Damas, en Syrie, le 26 décembre 2012. Ayant le vent en poupe, car bien soutenu de l'extérieur, ils auraient pu tenter un coup d'Etat pour s’emparer du pouvoir. Le 18 janvier 2015, Fajr Libya et l'armée nationale libyenne annoncent un cessez-le-feu[89] et les négociations reprennent à Genève le 26 selon l'ONU[90]. C'est l'histoire d'une enquête qui n'aurait jamais dû exister. La Libye aux portes de la guerre, les hôpitaux à bout de souffle Après des mois d’affrontements qui ont fait au moins 2 200 morts, les services d’urgence du pays sont épuisés. Au moins 36 personnes[38] sont tuées dans la nuit du 28 ou 29 juillet dans la ville de Benghazi au cours de violents affrontements entre forces spéciales libyennes et combattants islamistes[39]. Le 18 décembre 2014, la National Oil Corporation, compagnie pétrolière nationale de Libye réaffirme sa neutralité dans le conflit[79]. Pourquoi l'alerte aérienne est à prendre au sérieux. En effet, le 16 août, un groupe des Frères musulmans composé d'islamistes plus modérés annonce un nouveau conseil pour faire face aux problèmes de la ville, appelé le Conseil de la Choura de Benghazi. Billet de blog. dans la presse arabe ou anglo-saxonne. ». Celui-ci prévoit la formation d'un nouveau gouvernement et la mise en place d'un Haut Conseil d'État et d'un Conseil présidentiel. Après cette rencontre, les forces du maréchal Haftar suspendent leur offensive dans le sud libyen[242]. Le 1er novembre, les brigades de Zintan attaquent la ville de Kikla tuant dix-huit combattants de Fajr Libya et en blessant quatre-vingt quatre autres[68]. L'intérim est assuré par Abdallah al-Thani[28]. En septembre, des combats éclatent à Tripoli[284],[285]. Le 21 octobre 2015, l'émissaire de l'ONU, Bernardino León, annonce la poursuite des négociations entre les deux parties[127]. Les deux hommes signent un cessez-le-feu et déclarent dans un communiqué commun : « Nous nous engageons à un cessez-le-feu et à nous abstenir de tout recours à la force armée pour ce qui ne ressort pas strictement de la lutte antiterroriste ». Les djihadistes s'emparent de Ben Jawad et attaquent ensuite des terminaux pétroliers à Ras Lanouf, Marsa El Brega et al-Sedra. Partie 3 : Libye, Syrie, Somalie et Yémen". Nous avons servi de lien entre les rebelles et les forces de l’OTAN. Parallèlement, l'ANL lance le 19 mars une opération contre certains groupes de mercenaires tchadiens et soudanais dans le Sud[270]. Cette coalition est composée des milices de Tripoli et des éléments armés de Misrata. Le 3 janvier 2020, Haftar appelle à la « mobilisation générale » face à une possible intervention turque[305]. Le 1er février, des combats éclatent à Ghadduwah, à 80 kilomètres au sud de Sebha[288] et à mi-chemin entre cette dernière et Mourzouq[293]. Une manifestation de soutien au nouveau gouvernement a lieu et rassemble trois-cents personnes à Tripoli[178]. C’est probablement ce qui vient de se passer »[286]. Les violences ont fait au moins 200 morts et un millier de blessés. Contrairement à l’Iraq Body Count, nos deux principales sources passives en Libye comptaient à la fois les civils et les combattants. Le 12 juillet, le GEN, jusqu'alors basé dans une base navale à Tripoli, s'installe dans le centre de la capitale[201]. Accueil; Monde; En Libye, la guerre s’internationalise. Le 16 mai 2014, des affrontements éclatent à Benghazi entre les partisans du général à la retraite Khalifa Haftar d'une part, regroupés sous le nom d'« Armée nationale libyenne » (ANL), et la Brigade du 17 février et les salafistes d'Ansar al-Charia d'autre part[30],[31]. Le 13 septembre, elles prennent celles de Brega[215]. Celui-ci est présidé par un islamiste modéré, Mohamed Youssef el-Megaryef, jusqu'à sa démission le 28 mai 2013, à qui succède Nouri Bousahmein (chef de l'État), élu le 25 juin 2013[24],[25]. Les Etats Unis n'auront pas "le courage" de les prendre pour cible réplique Téhéran. Jusqu'à l'été 2017 et la conclusion d'un accord entre l'Italie et le chef local, Ahmed Dabbachi, dit Al-Ammou, cette ville était le principal point de départ des migrants vers l'Europe[257],[258]. Le 28 mars, les milices rivales de Misrata et de Zentan signent un accord de réconciliation[279]. Bousahmein dépose alors un recours à la Cour suprême[188]. Le 10 juin 2020, dans le cadre de l'opération Sea Guardian, un incident maritime intervient au large des côtes libyennes entre marines turque et française. L'opération, qui suscite l'inquiétude de l'Algérie, se fait en coordination avec le gouvernement tchadien et avec le soutien de la France[288],[290]. Le 12 septembre, les forces fidèles à Haftar prennent le terminal pétrolier de Zueiteina[214]. Mais le, ne pas divulguer des informations aux journalistes, Un chef rebelle a estimé en août 2011 que, L’enquête la plus complète sur les morts de guerre depuis la fin de la guerre de 2011 en Libye est une, Conflit armé libyen 2011 : Mortalité, blessures et déplacements de population, Ils n’ont pas non plus essayé d’estimer statistiquement les décès non déclarés précédemment par le biais de la méthode de, En 2014, le chaos et les combats entre factions en Libye se sont transformés en ce que Wikipédia appelle aujourd’hui une deuxième guerre civile libyenne. Le 5 octobre 2015, la Chambre des représentants vote une prolongation de ses activités, qui devaient cesser le 20 octobre, à une date indéterminée[122]. En juin 2018, des forces coalisées autour d'Ibrahim Jadhran, ancien chef des Gardes des installations pétrolières, tentent en vain de reprendre le contrôle du Croissant pétrolier à l'Armée nationale libyenne[283]. L’ACLED a compté 4 062 décès en 2014-16, contre 5 871 par le LBC Pour les périodes restantes entre mars 2012 et mars 2018 que LBC n’a pas couvertes, l’ACLED a compté 1 874 décès. "L'hôpital n'a pas les moyens de traiter un aussi grand nombre" de victimes - 30 morts et 33 blessés, ce soir-là - poursuit le responsable des urgences d'al-Khadra, un des établissements hospitaliers les plus importants de la capitale libyenne. Si le LBC avait couvert l’ensemble de la période depuis mars 2012 et avait trouvé le même nombre proportionnellement plus élevé qu’ACLED en 2014-16, il aurait compté 8 580 personnes tuées. Le 7 janvier, un attentat de l'EI à Zliten, tenue par Fajr Libya, fait au moins 65 morts parmi les garde-côtes[147]. La nuit du 18 au 19 janvier, des B-2 et des drones américains mènent des frappes aériennes contre l'État islamique à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Syrte. Le 12 mai, l'État islamique s'empare de la localité d'Abou Grein, à l'ouest de Syrte[194]. sur Compte tenu des pays engagés, les estimations peuvent différer sensiblement d’une étude à l’autre. Quelques heures plus tard, une bombe explose près de l'ambassade marocaine. Rapports passifs sur les décès de civils en Libye. Les totaux combinés de l’étude Libya Armed Conflict 2011 et Libya Body Count semblent représenter une plus grande proportion du nombre total de morts violentes que le nombre de morts en Irak, principalement parce que le LAC et le LBC ont compté les combattants ainsi que les civils, et parce que Libya Body Count a inclus les décès signalés dans les sources de nouvelles en arabe, alors que l’Iraq Body Count s’appuie presque entièrement sur les sources de nouvelles en anglais et exige généralement « un minimum de deux sources de données indépendantes » avant d’enregistrer chaque décès. Le projet ACLED (Armed Conflict Location and Event Data), basé au Royaume-Uni, a également permis de compter les morts violentes en Libye. Auparavant alliés d'Haftar, les Toubous apparaissent alors divisés[289]. Il a également écrit le chapitre sur « Obama en guerre » dans Grading the 44th President : a Report Card on Barack Obama’s First Term as a Progressive Leader. La formation et les communications étaient entre les mains du Qatar. Parallèlement, le 13 juillet commencent des combats pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli entre milices rivales. Le lendemain, les troupes pro-Haftar sont repoussées de trois kilomètres[297]. Le commandement général des forces armées annonce que ses militaires ont capturé 9 autres jihadistes dans le secteur de Saberi[121]. Le 23 décembre, la commission électorale annonce que les élections présidentielles et législatives auront lieu avant le 30 septembre 2018[264]. Pour l’Irak, mon estimation finale d’environ 2,4 millions de personnes tuées était fondée sur l’acceptation des estimations de l’étude 2006 du Lancet et de l’enquête 2007 de l’Opinion Research Business (ORB), qui étaient conformes les unes aux autres, puis sur l’application du même rapport entre les décès réels et les décès déclarés passivement (11,5:1) entre l’étude du Lancet et de l’Iraq Body Count (IBC) [projet recensant les morts civiles dues à la guerre d’Irak. En août 2014, selon l'agence officielle soudanaise Suna, dix-huit Soudanais sont tués à la suite d'un tir de roquette dans la banlieue de Tripoli, sans précision de date et d'heure de l'incident[49]. Un hôpital et une chaine de télévision sont attaqués[235]. Mais le LBC ne l’a fait que pendant trois ans, de janvier 2014 à décembre 2016. Les auteurs ont pris les données sur les morts, les blessés et les déplacements de guerre recueillies par le ministère du Logement et de la Planification, et ont envoyé des équipes pour mener des entretiens en face à face avec un membre de chaque famille afin de vérifier combien de membres de leur ménage avaient été tués, blessés ou déplacés. (Le site Web du LBC indique que ce n’est qu’une coïncidence si le nombre est identique en 2015 et 2016. Les Toubous, qui vivent à cheval sur la Libye, le nord du Tchad et du Niger, sont impliqués depuis février 2015 dans des affrontements meurtriers avec des tribus locales du sud du pays, notamment à Koufra et Sebha[142]. Le 17 juillet 2014, plusieurs obus tombent sur le terminal de l'aéroport international de Tripoli. A la fin de ce journal, la Face Cachée du Globe, signée Nabila Amel, s'attarde sur les rejaillissements de la guerre en Libye en Algérie et en Tunisie. Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, 14 500 migrants sont découverts par les autorités libyennes dans la région de Sabratha et 6 000 autres seraient alors toujours aux mains des trafiquants[261]. Bataille pour l'aéroport de Tripoli (13 juillet-22 août), Offensive de l'ANL sur le Croissant pétrolier, Offensive de l'ANL pour prendre le contrôle du Sud, Tentative des forces de Jadhran de reprendre le contrôle du Croissant pétrolier, Raid de la rébellion tchadienne en territoire tchadien, « Nous nous engageons à un cessez-le-feu et à nous abstenir de tout recours à la force armée pour ce qui ne ressort pas strictement de la lutte antiterroriste », « l'engagement solennel d’œuvrer pour la tenue des élections présidentielle et parlementaire dès que possible », « Les contradictions internes nourries de rivalités financières ne vont d’ailleurs pas tarder à éclater au grand jour. Les propos de Rony Brauman, recueillis par Joseph Confavreux, ont été initialement publiés le 21 octobre sur le site de Médiapart [ 4 ] , et repris sur différents sites internet. En dépit de celle-ci, il est difficile de savoir comment elle serait appliquée. L’étude du Libyan Armed Conflict (LAC) était basée sur des données officielles dans un pays qui n’avait pas eu de gouvernement stable et unifié depuis environ 4 ans, tandis que Libya Body Count était un effort naissant pour imiter l’Iraq Body Count qui essayait de jeter un filet plus large en ne s’appuyant pas uniquement sur des sources d’information en anglais. Un cessez le feu entre en vigueur le 11 janvier 2020 à minuit[307]. La tribu des Ferjani et des salafistes quiétistes s'insurgent contre les djihadistes salafistes de l'État islamique mais la rébellion échoue[119]. Les propos de Rony Brauman, recueillis par Joseph Confavreux, ont été initialement publiés le 21 octobre sur le site de Médiapart [ 4 ] , et repris sur différents sites internet. Le 29 mai 2018, les différentes factions, réunies à Paris, annoncent la tenue d'élections présidentielle et législatives pour le 10 décembre 2018[281]. Le 19 octobre 2015, la Chambre des représentants rejette à son tour l'accord[126]. LA FIN DE LA POLITIQUE ARABE DE LA FRANCE ? Cette base était occupée notamment par les Brigades de défense de Benghazi. Ces mercenaires syriens, combattant du côté du maréchal Haftar, seraient entraînés à Homs et payés entre 1 000 et 2 000 dollars par la Russie[320]. La guerre a donc clairement échoué dans son objectif déclaré et autorisé de protéger les civils, même si elle a atteint un objectif différent et non autorisé : le renversement illégal du gouvernement libyen. Mais l’OTAN et ses alliés ont lancé une invasion secrète de la Libye par des milliers de soldats qataris et des forces d’opérations spéciales occidentales, qui ont planifié l’avancée des rebelles à travers le pays, appelé à des frappes aériennes contre les forces gouvernementales et dirigé l’assaut final contre le quartier général militaire de Bab al-Aziziya à Tripoli. 30.000 bombes sur le pays et la mort de quelques 60.000 Libyens marquent plutôt le début que la fin de cette catastrophe. Puis, le 8 septembre 2011, Naji Barakat, le nouveau ministre de la santé du NTC, a publié une déclaration selon laquelle 30 000 personnes avaient été tuées et 4 000 autres étaient portées disparues, d’après une enquête menée auprès des hôpitaux, des responsables locaux et des commandants rebelles dans la majorité du pays que le NTC contrôlait alors. Possibles crimes de guerre en Libye. Le 10 juin, l'émir de la brigade des martyrs d'Abu Salim et son numéro 2 sont assassinés à Derna par les hommes de l'État islamique. La dernière modification de cette page a été faite le 15 décembre 2020 à 07:35. Un représentant affirme que la Chambre aurait été contrainte à cet appel à l'aide internationale après que des appels pour un cessez-le-feu aient été ignorés. Le 11 septembre 2016 à Ras Lanouf et al-Sedra, l'ANL du général Haftar lance un assaut sur le Croissant pétrolier contrôlé par les Gardes des installations pétrolières d'Ibrahim al-Jadhran[210],[211]. Lorsque l’étude de 2006 du Lancet sur la mortalité en Irak a été publiée, elle a révélé 14 fois le nombre de décès figurant sur la liste de décès de civils de l’Iraq Body Count. La Turquie décide en 2020 de faire déployer des mercenaires pour soutenir les forces combattant l'armée du maréchal Haftar. Le 9 juin, Ansar al-Sharia tente d'assassiner le maréchal Haftar à Benghazi[37]. Front toubou pour le salut de la Libye[5], Rassemblement des forces pour la libération du Soudan, CCMSR UFR UFDD FACTMJRN Nota : Cet article est publié dans son intégralité sur le site Les crises, sous le titre : "Combien de millions de personnes ont été tuées dans les guerres américaines qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001 ?" Le bilan humain est dramatique : entre 50 et 60 millions de morts, plusieurs millions de blessés, 30 millions d’Européens déplacés en raison des changements de frontières, surtout en Europe orientale. Le 20 décembre, les bilan est d'au moins 17 morts et 27 blessés parmi les combattants des deux camps et les civils[135],[136]. Le 5 novembre, une milice touarègue aurait pris le contrôle du gisement pétrolier d'El Sharara dans le Fezzan[75]. Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Le 18 mai 2014, les troupes d'Haftar prennent d'assaut le bâtiment du Parlement à Tripoli[32], notamment les brigades de Zintan[33]. La montée en puissance du Bataillon 48 d’Ahmed Dabbachi qui, après avoir supervisé l’essentiel du trafic de migrants à Sabratha s’est mis à le combattre en application de l’accord secret avec Rome (générateur pour lui de multiples bénéfices) va braquer d’autres milices »[257]. Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous : Ankara lance un avertissement ferme à Khalifa Haftar, Haftar mobilise ses troupes dans l’est de la Libye, Libye: le cousin de Mouammar Kadhafi attaque Hillary Clinton devant la justice, Libye : 5 scénarios possibles, l’enlisement ou une sortie de crise (Expert), Avec l'Iran, les USA refont la même erreur qu'en Irak. Le conseil de sécurité des nations unies demande au maréchal Haftar de stopper son offensive[302], le gouvernement Sarraj étant reconnu par l'ONU. L'intervention militaire de 2011 en Libye est une opération militaire multinationale sous l'égide de l'Organisation des Nations unies (ONU), qui s'est déroulée entre le 19 mars 2011 et le 31 octobre 2011, dont l'objectif est la mise en œuvre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies [23]. Cela permettrait de relancer la production, ce que conteste le gouvernement de Tobrouk[200]. Le Mali est confronté depuis 2012 à des insurrections indépendantiste puis djihadiste ainsi qu’à des violences intercommunautaires qui ont fait des milliers de morts, civils et combattants, et des centaines de milliers de déplacés. Les troupes de Haftar, récemment promu maréchal par les autorités de Tobrouk, restent néanmoins dans la zone pour surveiller les installations[220]. Le 21 juillet, après que la France a annoncé la mort de trois sous-officiers des Renseignements[203], originaires de Perpignan[204], dans le crash d'un hélicoptère abattu par des djihadistes, le GEN proteste contre cette présence militaire sans son accord, tandis que des manifestations ont lieu à Tripoli et Benghazi[205] et que des milices réclament le retrait de la France[206]. Réaction de la scène mondiale face à la guerre civile en Libye. Cependant, le 25 janvier 2016, la Chambre des représentants refuse d'accorder sa confiance au nouveau gouvernement[149]. La nuit du 23 au 24, les hommes de l'EI font une incursion à l'intérieur de Sabratha, avant d'en être repoussés par les forces de Fajr Libya[159]. Le 9 octobre 2015, l'ONU propose la formation d'un gouvernement d'union nationale dirigé par Fayez el-Sarraj[123]. (Bakchich.info -20/5/08), Tarek Aziz: "Il est noble, ils sont ignobles...", Tarek Aziz, l'homme qui en sait trop (juin 2008), Turcomans: Interview du Dr. Hassan Aydinli (20/1/05), Turcomans: peuple oublié ou marginalisé (mai 2007). Le maréchal Haftar, qui n'a pas de forces suffisantes pour contrôler le Sud, peut aussi désormais s'appuyer sur des milices locales alliées, à commencer par la brigade la plus importante, la brigade 106, commandée par un Oulad Souleymane, Massoud Jedi al-Slimani, soutient Haftar[275]. Officiellement Fajr Libya demeure dans le déni vis-à-vis de l'État islamique et nie la présence de ce groupe sur le sol libyen, il mobilise cependant un millier d'hommes et annonce son intention de reprendre Syrte[94]. (21/2/05), Nouvel appel pour la libération de Tarek Aziz et de tous les prisonniers politiques en Irak, Partition: Une guerre... dans la guerre (27/11/06), Pétrole contre nourriture: L'affaire Millennium (21/12/05), Pétrole: Hold-up à Baba Gurgur (octobre 2007), Pétrole: Israël et le pétrole irakien (mars 2008), Pétrole: La poudrière de Kirkouk (21/1/05), Saddam Hussein: La guerre civile peut commencer (24/10/06), Sarkozy et le commerce franco-irakien (avril 2009), Syrie: "Réveille-toi Saladin, ils reviennent..." (2/9/05), Tarek Aziz... connais pas! France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l'Atlantique. En s'appuyant sur l'une de ses photos, il détaille le contexte de son travail en Libye. Les troupes alliées à Haftar sont expulsées de Tripoli[29]. Le 8 juin, les forces du GEN entrent dans la ville de Syrte[198]. Le 6 octobre, les forces du GNA et la milice Al-Wadi prennent le contrôle de Sabratha[260],[259]. Le 21 août, les deux gouvernements rivaux annoncent un accord de cessez-le-feu général[321]. Mais l’IBC a découvert plus tard d’autres décès de cette période, ce qui a réduit le rapport entre l’estimation de l’étude du Lancet et le compte révisé de l’IBC à 11,5:1. De nombreux djihadistes sont tués[207]. A cette fin, des unités sont envoyées en provenance de Benghazi, sous le commandement de Belqassim al-Abaj, un Arabe Zuwayya qui avait tenu la ville avec les forces pro-Kadhafi jusqu'au début du mois de mai 2011[270]. 30.000 bombes sur le pays et la mort de quelques 60.000 Libyens marquent plutôt le début que la fin de cette catastrophe. Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré rejeter l'éventualité d'une reprise des pourparlers : « Nous ne nous assiérons pas à la table des négociations avec Haftar », qualifiant celui-ci de « putschiste »[317]. J’estime donc qu’environ 250 000 Libyens ont été tués dans la guerre, la violence et le chaos que les États-Unis et leurs alliés ont déclenché en Libye en février 2011, et qui se poursuit encore aujourd’hui. Une chose qui est claire est que la tragédie Libyenne ne fait que commencer et la capture de pratiquement tout le nord de la Libye par les rebelles de l’OTAN n’est que le début. Suite aux attentats meurtriers du centre de détention de migrants dans le nord-ouest de la Libye, le mardi 2 juillet, le Conseil de sécurité de l’ONU (CSNU) a tenu le 4 juillet dernier une réunion qui n’a … Le 12 février 2016 à Benghazi, Daesh abat un avion Mig de l'armée libyenne[157]. Finalement, le 5 avril, les autorités sortantes de Tripoli cèdent officiellement le pouvoir à Fayez el-Sarraj et le Congrès général national est dissout[186]. Deux blocs se forment : la coalition baptisée « Aube de la Libye », dominée par les islamistes et les brigades de Misrata, et les forces regroupées autour d'Haftar[29]. J’ai seulement estimé les morts violentes. Si l’on compare ces chiffres avec ceux des effectifs mobilisés, on s’aperçoit que l’Autriche-Hongrie présente le pourcentage de plus élevé de morts par rapport aux combattants (17,14%) devant la France (16,74%) … Les forces de Haftar encerclent également la ville de Mourzouq, tenue par les Toubous[292]. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. Le 11 mars 2016, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, demande à l'Union européenne de sanctionner les dirigeants des Parlements rivaux, qui sont Khalifa al-Ghowel et Nouri Bousahmein pour Tripoli et Aguila Salah Issa pour Tobrouk[162]. L'Union européenne, les États-Unis et l'ONU[216] demandent le retrait des forces de Haftar[215], et condamnent les manœuvres de Haftar, approuvées en revanche par le Parlement de Tobrouk[216]. Possibles crimes de guerre en Libye. Par ailleurs, le gouvernement est investi sans vote de confiance, qui n'a pu avoir lieu mais qui est soutenu par la France, les États-Unis, l'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni[164]. La signature de l'accord, initialement prévue pour le 16 décembre, est reportée pour le lendemain 17[133]. Le cessez-le-feu est globalement respecté, malgré quelques violations[308]. La 6e brigade doit se replier dans la forteresse Elena datant de la colonisation italienne[269], encerclée par les Toubous pro-Haftar (et plus encore historiquement très hostiles aux Oulad Souleymane)[271],[272],[273], déterminés neutraliser une fois pour toutes ces derniers. Davies est l’auteur de Blood On Our Hands : the American Invasion and Destruction of Iraq. Alors que le général Khalifa Haftar marche sur Tripoli, l'Union européenne donne l'ordre aux experts européens travaillant pour la mission EUBAM Libya de quitter la capitale libyenne pour se réfugier à Tunis, Tunisie, là où se trouve le siège officiel de la mission[301]. Un groupe appelé Libya Body Count (LBC) a commencé à comptabiliser les morts violentes en Libye, sur la base de rapports des médias, sur le modèle de l’Iraq Body Count (IBC). Des miliciens originaires de Zintan, à 160 km au sud-ouest de Tripoli, contrôlent le site depuis le renversement du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, après avoir pris de Tripoli avec l'aide de la Coalition[43]. Il entretient une base de données où figurent toutes les morts rapportées par au moins deux sources journalistiques, NdT] en 2006 et le comptage de l’IBC pour les années depuis 2007. Le GNA — auquel la Troisième Force est affiliée — condamne l'attaque et suspend son ministre de la Défense[242]. Les forces loyales à Haftar contrôlent désormais les villes et bases militaires importantes du sud désertique libyen[250]. À la mi-août, des dissensions commencent à apparaître à Benghazi entre islamistes proches des Frères musulmans et djihadistes qui disent avoir été marginalisés au sein du Congrès général national[54]. Mais l’étude sur le conflit armé libyen est le bilan le plus complet des décès confirmés pendant la guerre en Libye jusqu’en février 2012, et elle a confirmé la mort d’au moins 21 490 personnes. Haftar a repris Sermane et Gheriane[296]. Le 17, des combats ont lieu à Tajoura, près de Tripoli, entre les forces du gouvernement de Tobrouk et celles du gouvernement de Tripoli. Le 11 juillet, l'EI reconnaît avoir été chassé de Derna[115]. (Crédit photo : Freedom House Flickr), Par Nicolas J.S Davies (revue de presse : Les Crises -  Extraits - 11/7/18)*. Le 27 janvier, une attaque terroriste, revendiquée par l'organisation État islamique, menée contre l'hôtel Corinthia à Tripoli provoque la mort de 9 personnes dont 5 étrangers[91] parmi lesquels un ressortissant français employé de la compagnie aérienne Buraq Air[92]. Le 9 avril, la conférence nationale est reportée sine die[303] compte tenu de l'offensive de l'ANL sur la capitale. Le 10 avril 2016, Aguila Salah Issa, président du Parlement de Tobrouk, annonce qu'un vote de confiance se tiendrait prochainement[189]. Armée syrienne[4] En échange de son soutien au GNA, Recep Tayyip Erdogan entend prendre possession des richesses énergétiques de la Libye, dernière possession ottomane en Afrique perdue en 1912. La signature de cet accord serait l'une des motivations du meurtre du maire de Misrata, Mohamad Echtewi, en décembre 2017[266]. Les autorités tunisiennes affirment quant à elles que près de 2 millions de Libyens ont trouvé refuge en Tunisie voisine. »[278] La brigade Khalid ibn al-Walid, la brigade de Waw et la brigade toubou des Martyrs d'Oumm al-Aranib combattent ensemble contre des groupes tchadiens[277]. Après la prise de Tripoli par Fajr Libya, le gouvernement et le Parlement reconnus par la communauté internationale s'exilent dans l'est du pays. Une fois le gouvernement libyen renversé, les journalistes ont tenté de s’informer sur le sujet sensible de la mort de civils, si crucial pour les justifications juridiques et politiques de la guerre. Il a dit qu’il faudrait plusieurs semaines de plus pour terminer le recensement, de sorte qu’il s’attendait à ce que le chiffre final soit plus élevé. Une enquête de la commission parlementaire des affaires étrangères au Royaume-Uni en 2016 a conclu qu’une « intervention limitée pour protéger les civils s’est transformée en une politique opportuniste de changement de régime par des moyens militaires », entraînant «l’effondrement politique et économique, les affrontements inter milices et inter-tribaux’, les crises humanitaires et migratoires, les violations généralisées des droits de l’homme, la dissémination des armes du régime Kadhafi dans la région et la croissance de l’État islamique en Afrique du Nord ». N’hésitez pas à l’améliorer en veillant à. Le 23 décembre 2015, le Conseil de sécurité de l'ONU apporte son soutien à l'accord[137]. Début février, une centaine de pick-up de l'État islamique parade à Nofilia[94]. Le 4 janvier 2016, l'État islamique lance une offensive à l'est de Syrte. Voici la liste des peuples, le nombre de guerres et batailles auxquelles ils ont participé et le nombre de morts respectifs à ces combats : On se rend compte que les allemands remportent “la palme”. Parallèlement, les rebelles tchadiens de l'Union des forces de la résistance (UFR) préfèrent alors quitter le sud de la Libye et lancent une incursion en territoire tchadien[292]. La force se joint à la brigade Sobol al-Salam, également un milice Zuwayya, basée à Koufra, qui avait combattu les groupes de mercenaires tchadiens et chassé les groupes rebelles darfouri avec succès[270]. Les combats ont également lieu à Ajdabiya et Zueiteina, tenues par les forces fidèles au GNA[213]. Le jour même, Mohamad Echtewi, maire de Misrata élu en 2014, est brièvement enlevé à sa sortie de l'aéroport, d'où il revenait de Turquie, puis tué[263]. Le 6 février 2018, après qu'Ahmad al-Utaybi, de la tribu arabe des Oulad Souleymane ait refusé à Sebha de se soumettre et d'incorporer sa brigade, dite 6e brigade, à l'Armée nationale libyenne du maréchal Haftar, celle-ci est violemment attaquée par des mercenaires tchadiens et soudanais au service de Haftar[269],[270].

Plage Hermance Covid, Bonne Fête Femme, Charles Ii D'espagne, Lac Du Chambon Baignade, Maman J'ai Raté L'avion Date De Sortie, Que Faire à Birgu Malte,

0 Comments
Share Post
No Comments

Post a Comment